J’ai remporté le Prix Rosny Ainé 2020 catégorie Nouvelles

Bonjour à tous,

ATTENTION ATTENTION GRANDE NOUVELLE : j’ai remporté le Prix Rosny Aîné 2020 Catégorie Nouvelle !!!

Ma nouvelle lauréate est Quelques gouttes de thé, publiée dans l’anthologie Revenir de l’Avenir aux éditions du Grimoire.

Le prix s’était déroulé en deux tours : un 1er tour où tout le monde pouvait voter d’avril à juillet, puis le 2ème tour qui a eu lieu à la Convention Nationale de SF fin août, à Orléans, et où seules les personnes inscrites à la convention ont pu voter.

Dans la catégorie Nouvelle 5 textes étaient nommés et 6 dans la catégorie Roman. Les résultats ont été annoncés samedi 22 août à 17h40. C’est Christian Léourier qui a gagné le prix catégorie Roman avec Helstrid, publié au Belial. Et moi-même pour la catégorie Nouvelle.

Au-delà des remerciements d’usage, je voulais vous partager mes impressions plus personnelles sur ce prix et cette journée de samedi.

Le texte

Ma nouvelle « Quelques gouttes de thé » a été écrite dans le cadre de l’appel à texte du prix Mille saisons, des éditions du Grimoire. Je l’avais écrite à l’été 2018 en tentant d’allier fond et forme autour du thème, et l’anthologie était sortie pour le salon du Livre de Paris 2019. Comme tous les textes de l’anthologie, elle a été illustrée, mise en musique et a eu un court métrage. Pour ma nouvelle, l’illustration a été réalisée par Guillaume Albin (que vous connaissez pour ses dessins de Naheulbeuk) la musique a été composée par Paul Waline, et le libre-court par Mark Collante.

Vous retrouverez une chronique du texte chez Feyd Rautha sur l’épaule d’Orion.

Le concept du prix Mille saisons

La campagne

J’étais venue à la convention sans trop y croire, en grande partie pour revoir les auteurs, éditeurs et acteurs du monde du livre que je n’avais pas vus depuis les rencontres de Sèvres en novembre 2019, covid-19 oblige. De plus, la convention avait lieu à Orléans ce qui n’était qu’à 1h45 de chez moi.

J’avais fait campagne depuis l’ouverture des votes au printemps, en publiant sur les réseaux et en relançant régulièrement mes lecteurs habituels, beta-lecteurs et autre. Je les contactais directement par mail, messenger, whatsapp, sms, pigeon voyageur, convaincue que la story facebook c’est sympa mais insuffisant. J’avais 4 nouvelles en lice mais spontanément mes lecteurs ont voté pour celle-ci.

L’annonce des sélectionnés du 1er tour a été réalisée le 19 juillet et hop mon nom s’est affichée avec ma nouvelle Quelques gouttes de thé. A ce moment-là, la question de venir à la convention du 20 août s’est sérieusement posée avec un grand point d’interrogation, pour la simple et bonne raison que je devais accoucher le 30 juillet. Il me semblait impossible de venir à la convention avec un bébé de 20 jours à peine. De plus je ne savais pas quel accouchement j’allais avoir, ni quel genre de bébé j’allais accueillir.

Heureusement j’ai eu mon fils Cédric le 23 juillet (4 jours après l’annonce du 1er tour… 🙂 ). Et venir avec un nouveau-né de 1 mois paraissait faisable.

Grossesse et anthologie 🙂

 

Le jour J

Finalement tout allant bien, je suis venue à la convention le vendredi 21 soir et le samedi 22 toute la journée. Avec les allaitements dans un coin, les changements de couches dans le coffre de la voiture sur le parking et les kilomètres de bercement en poussette pour endormir Cédric, ça a été un peu rock n’ roll. Heureusement l’organisation était au top, les consignes de distanciation bien respectées et le lieu par le plus grand des hasards très adaptés à mes besoins. J’ai aussi eu l’aide d’un super babysitter et en plus, mon fils est un ange ^^

En plus de retrouver des personnes connues, j’ai fait pleins de supers rencontres, mettant des visages sur des pseudos facebook, découvrant une communauté de passionnés de la SF française (et de la SF tout court), qui étaient des encyclopédies vivantes de la littérature de genre.

Au moment de l’annonce des résultats du prix, j’ai eu un sourire intérieur, car j’ai vécu ce moment assez mythique, toute proportion gardée, où quelqu’un annonce dans un micro : « Les nommés sont telle nouvelle de untel, telle nouvelle de unetelle, bla bla …. et le prix est attribuée à… » puis entendre mon nom ! Alors d’accord, on n’est pas aux Oscars mais quand même ça fait des frissons 🙂

Je suis donc montée sur scène pour recevoir le prix, et faire un discours en bégayant et en étant rouge pivoine avec la vue trouble. Je suis redescendue avec un sourire collé au visage, qui ne m’a pas quitté de toute la soirée jusqu’à la fin du diner de gala que j’ai passé en super compagnie.

Voilà, je reviens doucement sur terre, un peu sonnée (et épuisée). Et continue cette année 2020 haute en couleur !!!

 

8 réflexions sur “J’ai remporté le Prix Rosny Ainé 2020 catégorie Nouvelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.