Retour sur le Salon Fantastique de Paris 2018

Bonjour à tous,

Je voulais vous faire un retour sur Le Salon Fantastique de Paris auquel j’ai participé du 2 au 4 novembre dernier, parce que c’était un salon très sympathique.

Si vous vous souvenez bien, je vous avais écrit un petit texte la veille pour partager avec vous mes grands dilemmes de préparatifs.

Finalement tout s’est bien passé : j’ai eu assez de livres, assez de stylos, largement assez de trucs à manger. Je n’ai pas abandonné l’écriture et l’aventure en a vraiment valu la chandelle.

On the Road Again

Avec Myriam sur notre stand

Il faut dire que ça a été un vrai road trip puisque j’ai dû récupérer mes collègues de l’AIGO, à Angers avec Aidan Fox qui venait lui-même de Nantes. 3h de route, 14 cafés et 26 conversations allant de « comment tuer un personnage efficacement ? » à « comment se faire payer ses droits d’auteurs à temps ? » plus tard, nous sommes arrivés à Paris et à l’espace Champerret. Le débarquement des affaires a été un peu un moment de stress pour moi, car on avait vraiment peu de place pour se garer et on devait enlever la voiture 15mn plus tard. Disons donc que j’ai plus largué mes cartons qu’autre chose sur le lieu de mon stand et que j’ai laissé Myriam, avec qui je tenais le stand, se débrouiller pour retirer les meubles et commencer à s’installer pendant que j’allais garer la voiture ailleurs. En plus je bloquais Nathalie Bagadey !, l’autrice qui m’a donné envie de faire des dédicaces en salon et qui m’a incité à faire le match d’écriture des Imaginales, bref c’était vraiment la coïncidence que ce soit elle que je bloque avec ma Mégane. Mais passons.

L’installation du vendredi a donc été très rapide, car les premiers visiteurs sont arrivés dès 15h.

De l’intérêt de la Chaudasse

Titre étonnant que celui que j’ai choisi pour ce paragraphe, mais au final plus que vrai. Nous avons été au début un peu amer sur la position de notre stand, car nous nous trouvions en face de celui de la Chaudasse, échoppe qui vendait de l’hydromel et de l’hypocras. On s’est dit que tout le monde allait admirer voire s’arrêter sur leur stand, tournant donc le dos au nôtre. Mais que nenni ! Les gens s’arrêtaient à la Chaudasse certes mais ils formaient un tel attroupement, que les autres passants étaient obligés de longer notre stand. Myriam alors faisait un beau sourire, offrait un carambar et le temps que le pauvre visiteur tente d’enlever le caramel coincé entre ses dents, elle pitchait nos livres. Mon affiche drôle sur les « 10 raisons pour lesquelles les gens n’ont pas acheté mon livre » a aussi eu un succès fou et je pense que la moitié des personnes qui m’ont pris un roman m’ont demandé de leur en parler suite à la lecture de ce texte.

Notre emplacement en revanche était face à la web TV DonJon Legacy et au bout de 3 jours je connaissais par coeur les extraits qu’ils passaient en boucle. On avait aussi le stand des sandwichs à la raclette pas loin de nous et je crois que mes cheveux sont encore imprégnés de l’odeur… (qui eut cru que des gens commençaient à manger de la raclette à 10h du mat’…??)

Des visiteurs en cosplays qui défilent

On a eu beaucoup de ventes et il faut dire qu’on a été très agréablement surprises, Myriam et moi. Belle surprise également, les cosplays ! Finalement même quand on ne dédicaçait pas on pouvait admirer le passage des nombreuses personnes déguisées qui déambulaient dans les allées.

Je vous mets quelques photos ; il y avait vraiment des costumes super recherchés !

Charlotte, l’auteur des Prélats de Faneas
Lindsay
Cette jeune fille n’a pas eu le temps de nous dire en quoi elle était déguisée. Si vous savez on est preneur
C’est pas un cosplay mais ce t-shirt est trop cool
Avec Nicolas Westlake en cosplay !

 

Christine, une bénévole au top

Un salon du livre très bien organisé

Mention spéciale à l’organisation du salon qui était irréprochable : annonce micro, planning clair, pass pour retirer les meubles et surtout les bénévoles trop adorables et serviables ! Facile à reconnaitre avec leurs brassards jaunes, ils répondaient à nos questions, diffusaient nos flyers, gardaient les stands des exposants seuls pour qu’ils puissent aller aux toilettes, et (et vous allez comprendre pourquoi j’ai été conquise) nous apportaient du café dès qu’on en faisait la demande 😊

Un super salon donc avec beaucoup de conférences, de concours de cosplay, d’exposants qui vendaient de tout (livres, mais aussi costumes, bijoux, jeux de rôles).

On le refait l’année prochaine c’est certain !

 

Publicités

4 réflexions sur “Retour sur le Salon Fantastique de Paris 2018

    1. héhé j’avais mis une photo de l’affiche en question dans un autre article de blog, mais c’était petit pour lire. Voici donc les 10 raisons :

      1. Il n’y a pas de vampire sexy dans l’histoire

      2. Ils venaient d’acheter les 41 tomes des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett et n’avaient plus de place/force dans les bras pour prendre le mien

      3. Ils espéraient que leur ami à côté d’eux l’achète pour qu’ils puissent l’emprunter plus tard

      4. Il y avait trop de pages

      5. Il n’y avait pas assez de pages

      6. Le roman aborde des principes de philosophie et depuis le bac ils ne souhaitaient plus y toucher

      7. Ils voulaient d’abord rentrer chez eux et vérifier les commentaires Amazon

      8. Les couleurs de la couverture risquaient de jurer avec celles de leurs rideaux

      9. Mon roman fait réfléchir, et ça ils préféraient éviter

      10. Ils trouvaient que l’auteur avait un humour douteux…

      🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.