Retour sur la 25ème heure du livre du Mans

 

Avec de petites douceurs…

Bonjour à tous

Aujourd’hui je vous fais mon petit retour sur le salon la 25e heure du livre du Mans où j’étais en dédicace le 6 et 7 octobre.

Déjà comme vous le savez j’y étais avec l’association des Auteurs Indépendants du Grand Ouest. Ce salon a donc encore été l’occasion d’échanger avec mes collègues, de discuter écriture, projets, trucs et astuces d’écrivain, mais aussi de beaucoup rigoler. Il y a une bonne dynamique en ce moment et le groupe commence à se souder. Quel bonheur de trouver des collègues dans cette activité, autrement fort solitaire !

Bizarrement certains qui ne me connaissaient pas ont découvert que j’étais très bavarde et on comprit que je vis selon la phrase de Jules Renard « Écrire c’est parler sans être interrompu ».

Nous étions situés dans la grande tente dressée sur la place des Jacobins pour l’occasion, avec les stands plus jeunesse, illustrations et d’autres associations et petites maisons d’édition. Encore une fois difficile de dire si l’emplacement était bon ou mauvais. Nous avions plus de place que dans les salles en dur du sous-sol, qui accueillaient les auteurs « adultes » des librairies (en blanche, noire ou imaginaire). Donc nous avions la chance de pouvoir discuter avec les visiteurs en étant à l’aise. Mais en même temps nous rencontrions beaucoup de personnes qui achetaient pour offrir, surtout des grands-parents qui étaient venus dans la tente « jeunesse/illustrations » pour trouver le cadeau pour les petits-enfants.

Ça ne m’a pas empêché de faire de bonnes ventes, tout à fait correct pour Noosphère et aussi pour ma nouvelle « Citoyen+ » qui a beaucoup plu. Comme d’habitude mes couvertures attirent beaucoup l’œil, puis les résumés intriguent. J’ai hâte de pouvoir proposer une nouvelle publication, il faut donc que je m’active pour finaliser un recueil de nouvelles pour janvier ou février. Cette fois j’ai complétement oublié de prendre des photos avec mes nouveaux lecteurs. Désolée.

Nous avons eu une petite surprise avec une alerte sécurité le samedi soir à 18h30 (30mn avant la fermeture du salon). Il pleuvait tellement que la tente prenait l’eau et que nous avons dû évacuer ….)

Les larges allées du salon

Au niveau de mes achats, j’ai été plus que raisonnable (contrairement au Salon du livre de Paris). J’ai pris American Fays de Xavier Dollo, alias Thomas Geha avec qui j’ai discuté un bon moment (le temps de parler de Julia Verlanger, Gunnm, Your Name, les reliures tissues des romans, Misturu Adachi, les maisons d’éditions et Blame). Je n’ai pas eu l’occasion de discuter avec Pierre Bordage, entraperçu pourtant (mais j’aurai pu tomber dans les pommes si vous vous souvenez de ma rencontre avec Alain Damasio à Livres Paris). J’ai aussi pris « Au bonheur des drames : matraquage publicitaire et civilisation » de Olivier Rubens aux Éditions du petit pavé. J’ai discuté avec l’auteur de la société de consommation, des injonctions publicitaires et, nous avons débattu pour savoir si le progrès technologique est porteur d’une idéologie politique en soi ou bien si la monétisation des découvertes oriente les recherches de la science empirique vers des domaines rentables pour le capitalisme. Comme je souhaite en ce moment creuser le philosophe Marcuse et que j’ai l’impression que ce livre fait un peu le tour des philosophes de la technique et des nouvelles formes d’aliénation (comme Simondon), je pense que ça peut m’orienter un peu et dresser un premier tableau [et hop une petite plongée en mai 68 😊).

 

Je repars en salon ce week-end puisque je serai présente au Salon des Auteurs Indépendants des Achards !

Bonne journée à tous

Une réflexion sur “Retour sur la 25ème heure du livre du Mans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.