De la perception du message

Bonjour à tous,

Aujourd’hui voici un petit billet un peu spécial pour partager avec vous mon ressenti sur les retours de mes lecteurs. Mon retour sur leurs retours… tellement meta 😊

Je vais un peu parler de Noosphère sans spoiler, mais je vais spoiler un peu plus sur Citoyen+ donc je vous invite à aller lire cette nouvelle gratuite (je vous mets les liens ICI).

En fait après plus d’un an de publication de mon roman je rejoins ce que d’autres auteurs m’avaient dit auparavant, sans que je comprenne vraiment : « dès que tes mots sont lus par un autre, ils ne sont plus à toi. »

Et c’est bien vrai. J’adore discuter avec mes lecteurs, certains mettent un commentaire sur une plateforme d’achat ou sur un site spécialisé comme Babelio, mais d’autres me contactent directement. Et j’ai noté que certains relevaient des messages dans mon roman qui étaient soient anecdotiques sont complètement dus au hasard de mon côté. Je pense notamment à ce lecteur, très enthousiasmé par mon roman, qui m’a dit : « j’ai beaucoup aimé le parallèle avec les enfants autistes ! »… je n’avais pas du tout pensé à ça quand j’avais écrit les passages en question ! Étais-je influencé malgré moi ? (Je ne pense pas, car je connais très peu l’autisme) Ou bien est-ce que le texte de mon roman est entré en résonnance avec le vécu du lecteur et est-ce qu’ainsi un message d’une nouvelle portée est apparu entre les lignes ?

Bien sûr il y a aussi les lecteurs qui relèvent les messages anecdotiques, c’est-à-dire que j’ai volontairement mis dans mon récit, mais plus pour que cela forme une ambiance générale, un tout, un tableau plus grand. Ce qui m’oblige parfois à demander « mais vous avez pensé quoi de l’idée globale ? » Parfois elle a été remarquée et parfois l’esprit du lecteur n’a retenu que ce détail… L’échelle d’importance ne m’appartient plus non plus.

Est-ce important ? Peut-être pas. Mais ça m’interroge beaucoup sur la rédaction de mes prochains romans : dois-je insister lourdement sur les messages principaux ? Dois-je laisser le lecteur picorer à sa convenance ce qu’il voit ressortir dans mon texte ? Noosphère est à la base rempli de messages sur l’évolution de la société, sur la hiérarchie qui existe aujourd’hui à cause d’un monopole des savoirs, etc. Je devrais déjà m’estimer heureuse que certains messages passent tout court. Même si ce ne sont que certains, ou bien pas de la façon dont je le souhaitais.

Et puis il y a Citoyen+… (Attention spoiler, allez lire ma nouvelle elle est gratuite, ou bien arrêtez là la lecture de cet article 😊 ) !

Ma nouvelle a été téléchargée presque 1000 fois (en fait j’ai arrêté de compter). Et je peux classer les retours des lecteurs en 3 catégories : ceux qui ne retiennent que la partie accro aux réseaux sociaux (et souvent la dénoncent), ceux moins nombreux qui en plus comprennent le message qu’il n’y a pas de vraie subversion ou de liberté de rébellion. Et puis il y en a très peu, très très peu, qui relèvent le programme Citoyen+, le fait même que notre société est mûre aujourd’hui dans son addiction aux feedbacks (sociaux ou commerciaux) pour que le gouvernement l’utilise véritablement comme un outil politique pour diriger les citoyens. Mon message était-il trop subtil ou bien les lecteurs n’ont-ils encore retenu que ce qui était le plus proche d’eux, comme expérience et comme risque identifié ?

Amis auteurs, avez-vous eu des surprises aussi, en terme de message et de retours de lecteurs ?

Voilà pour mes réflexions du moment 😊

Je vous retrouve ce week end en dédicace au sqlon du livre du Mans !

2 réflexions sur “De la perception du message

  1. Concernant Citoyen + et ses critiques, je pense qu’il y a un facteur que vous (tu ?) n’avez pas pris en compte : parler explicitement du message « il n’y a pas de vraie subversion ou de liberté de rébellion » revient à gâcher sa chute à ceux qui n’ont pas encore fini la nouvelle. Si j’avais lu cette phrase dans une critique avant de lire votre texte, j’aurais deviné la fin, alors que là je n’ai rien vu venir. Donc je ne pense pas qu’on puisse dire de tous les lecteurs qui n’ont pas mentionné cet aspect dans leur critique qu’ils ne l’ont pas saisi : certains ont peut-être volontairement choisi de le passer sous silence. Pour avoir écrit des centaines de recensions, je peux dire que s’il y a bien quelque chose que mes lecteurs détestent, c’est le spoiler. Donc je passe souvent sous silence certains aspects que j’estime non-critiques d’un texte, ou ne les exprime que via des allusions cryptiques qui ne seront compréhensibles qu’après avoir lu ledit texte.

    Pour le reste, si je peux me permettre un conseil, insister lourdement sur les messages principaux est une très mauvaise idée. Les auteurs les plus respectés en SF sont ceux qui font appel à l’intelligence de leur lecteur, pas ceux qui lui donnent l’impression d’être trop stupide pour comprendre et qu’il faut donc lui mâcher le travail ou lui asséner un message avec la subtilité d’un bulldozer et la fréquence d’un tempo de Tektonik.

    J'aime

    1. Bonjour,
      Oui je parle là pour les personnes qui m’ont parlée en direct de leur ressenti (de visu ou bien par mail/messenger/whatsapp/pigeon voyageur) donc évidement sans le risque de spoiler quiconque.
      Et je suis 100% d’accord: subtilité, subtilité, subtilité. Évidemment je veux tendre à ça car ce sont aussi les romans que je préfère lire. Mais quand j’écris 130 000 mots sur une periode assez longue il y a la question de me dire : « ai je déjà parlé de ça? Assez ? Pas assez ? Clairement ou Pas? ». Après ça reste une technique d’écriture que de savoir distiller les infos au bon moment et de la bonne façon. Tout cela rend le travail d’écriture vraiment passionnant 😏

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.