3 écrivaines de Science-fiction / Fantasy

Bonjour à tous,

 

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de trois écrivaines de Science-fiction, trois monuments, trois reines de la littérature contemporaine.

Pourquoi vouloir les mettre en avant ? Tout d’abord parce qu’elles le méritent largement, ayant écrits certaines des œuvres de fictions les plus riches, profondes et originales qui soient ; mais aussi pour faire ressortir leurs noms et leurs œuvres au milieu des centaines (et milliers) d’autres auteurs masculins qu’on peut s’entendre recommander encore et encore quand on cherche des idées de lectures en Science-fiction.

N’oublions pas aussi qu’on attribue à une femme, Margaret Cavendish, le premier roman de science-fiction avec son roman Le monde glorieux, paru en 1666. Et Mary Shelley, qui publie Frankenstein en 1818 et entre dans la postérité avec cette autre œuvre fondatrice.

Voici donc ma (très) petite sélection (mais vous savez comment j’aime les listes de 3 😊 )

1/ Elisabeth Vonarburg 

Elisabeth Vonarburg est une auteur née en France en 1947 et vivant au Quebec. Baignant d’abord dans le milieu universitaire en littérature moderne et comparée, elle se lance dans l’écriture dans les années 70 en se dirigeant immédiatement vers son domaine de prédilection : la Science-fiction. Pendant des années elle publie des nouvelles, romans, mais anime aussi des émissions de radio, crée une convention de SF au Québec, et traduit en français de nombreux romans anglophones.

J’ai découvert Elisabeth Vonarburg avec son roman Chronique du Pays des Mères, publié en 1992, un roman de science-fiction qui décrit une société matriarcale qui s’est organisée suite au déclin de notre civilisation à cause de guerres sans fin, de pollutions et de montée des eaux, et d’une baisse de la fertilité. J’avais adoré ce roman car nous étions plongés dans ce monde riche et très cohérent par les yeux de l’héroïne qui découvrait elle-même les différents rouages de ce système et cherchait à aller plus loin, vers les origines même des mythes fondateurs. L’auteur y aborde de nombreux thèmes comme la maternité, l’écologie, les mutations génétiques, la répartition des pouvoirs entre les hommes et les femmes.

Je souhaite vraiment lire d’autres livres de cette autrice bien qu’ils soient parfois difficiles à trouver en France et je pense commencer par son premier roman Le Silence de la cité, paru en 1982.

 

2/ Ursula K. Le Guin

Cette très grande dame née en1929 est décédée cette année (2018), ce qui donne une raison particulière pour lire ces œuvres aujourd’hui. Grande écrivaine de fantasy et de science-fiction, elle est notamment connue pour son cycle de Terremer qu’elle a commencé à publier en 1977, ou bien son roman La Main gauche de la nuit, qui fait partie de son cycle de l’Ekumen.

Ce qui est intéressant chez elle est sa capacité à décrire des mondes cohérents, certes, mais surtout utopiques, à une époque où la mode est aux dystopies (contre-utopie, souvent dystopies sociales comme Hunger Games, Promise ou Legend). Ursula Le Guin traite souvent dans ses romans de certains thèmes récurrents comme le féminisme, l’anarchisme, la psychologie et la sociologie, faisant de ces romans de véritables expérimentations en sciences sociales.

J’ai dans ma bibliothèque son essai « Le langage de la nuit, essai sur la fantasy et la science-fiction » que j’espère lire bientôt et qui traite de la place centrale que devrait tenir la littérature de l’imaginaire au lieu d’être considérée comme une sous-littérature.

 

3/ Margaret Atwood

Je vous avais déjà présenté son roman La Servante Écarlate dans une chronique détaillée que vous retrouvez ici, roman publié en 1987 et qui fait son grand come-back du fait de son adaptation en série par hulu et des signaux inquiétants qu’a envoyé à l’Amérique l’élection de Donald Trump qui peut faire craindre la réalisation effective de certains éléments de cette dystopie sociale.

Margaret Atwood est une romancière américaine née en 1939, qui a suivi des études de lettres et de philosophie. Tous ces romans ne sont pas dans le genre de la science-fiction ou de l’anticipation, mais la plupart explorent les rapports hommes-femmes et les évolutions possibles de l’humanité. Considérée comme une féministe modérée, Margaret Atwood dénonce d’abord en interrogeant et je trouve ça incroyablement intéressant et extrêmement difficile.

Sur ma liste des livres de cette autrice que je souhaite lire vous trouverez Captive (qui a fait l’objet d’une adaptation en série télé), et sa trilogie Le dernier homme, des romans post-apocalyptiques, qui nous invite à repenser l’humain.

 

Voilà pour les trois autrices de science-fiction que je souhaitais mettre en avant. Il y en a bien-sûr beaucoup d’autres, dans tous les genres et sous-genres des littératures de l’imaginaire !

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l’article très intéressant de la Geekosophe sur les femmes autrices de science-fiction, dans lequel elle présente pleins d’autres romancières. L’article sur site Usbek & Rica sur « Ce que la science-fiction doit aux écrivaines » peut également vous plaire. Vous pouvez aussi rejoindre le groupe Facebook « une chambre à nous » qui est un club de lecture autour de livres féministes et engagés.

10 réflexions sur “3 écrivaines de Science-fiction / Fantasy

  1. Tu devrais essayer le jeu de rôles Planescape, où il existe la règle des trois (tout fonctionne par trois dans le multivers) 🙂
    Trois auteures incontournables en effet! Pour ma part, je reviens régulièrement sur certains textes de la geste de Pern, d’Anne Mc Caffrey, c’est de la sf positive et stimulante, contrebalançant l’inspiration un peu négative puisée dans l’actualité.

    J'aime

  2. Billet très intéressant 😉
    Justement j’ai entendu parler récemment d’Elisabeth Vonarburg récemment et je suis très curieuse de découvrir ses écrits.
    Merci pour les liens, je vais aller voir 😉

    J'aime

  3. Merci pour cet article absolument indispensable!

    Merci également de parler d’Ursula K. Le Guin qui est souvent méconnue alors même que son oeuvre et un puits d’ingéniosité.

    J’aime beaucoup l’oeuvre de Margaret Atwood. Elle arrive à nous proposer des œuvres de fiction divertissantes et engagées. Savais-tu qu’elle dit ne rien avoir inventée dans la servante écarlate? Selon elle, toutes les situations sont déjà arrivées au moins une fois dans le monde. Je pense qu’elle pousse les gens à réfléchir. (Surtout avec l’adaptation en série qui touche d’autant plus de monde).
    Uranie

    J'aime

    1. Bonjour Uranie,
      Pour la Servant Ecarlate, je savais qu’elle n’avait rien inventé. J’ai vraiment été trés touchée par ce roman, j’en ai fait une chronique d’ailleurs sur mon blog 🙂 Il pose des questions sur notre société, son hypocrisie mais aussi sur la capacité de résilience à travers l’expérience de cette femme. superbe !

      J'aime

  4. Je n’ai jamais lu un seul Ursula Le Guin, mais ce n’est pas l’envie qui manque. Il faut juste que je trouve le temps ^^ Pour Margaret Atwood, je n’ai lu que La servante écarlate (comme 80% des gens à mon avis). Toutefois, pour l’avoir lu en anglais, je dois dire qu’elle a une écriture très spéciale qui me donne envie de découvrir d’autres de ses ouvrages.
    Sinon, j’aurais cité également Marion Zimmer Bradley à qui l’on doit la saga Les Brumes d’Avalon que j’adore ! 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Minimouthliy,
      Je voulais à la base mettre Marion Zimmer Bradley en numéro 1 dans cet article. J’ai également lu et adoré Les brumes d’Avalon mais je n’ai pas encore lu La Romance de Ténébreuses. Et puis j’ai appris la situation par rapport à son mari et aux accusations de complicité qui entourent Marion Zimmer Bradley et finalement j’ai décidé de ne pas la citer, je le temps de creuser un peu cette histoire de mon côté.

      J'aime

  5. On ne soulignera jamais assez qu’Ursula Le Guin est fille d’anthropologue (et non des moindres: Alfred Louis Kroeber), d’où qu’il soit assez peu surprenant que toute son œuvre soit imprégnée de sciences sociales, voire même qu’une de ses dernières oeuvres, La Vallée de l’éternel retour emprunte la forme d’une étude ethnologique exhaustive…
    De même, on n’oubliera pas qu’elle fut une grande nouvelliste, et par chance cette année voit (re)paraître un recueil (Aux douze vents du monde, chez Le Bélial).
    Cependant, je ne suis pas sûr qu’elle ait penché autant que ça du côté des utopies: Les
    Dépossédés, pour ne prendre que cet exemple, est remarquablement ambigu en la matière.

    Autre note: Elisabeth Vonarburg est elle aussi une remarquable nouvelliste, et ses recueils (aux éditions québécoises Alire) sont des merveilles.

    En tout cas, ceux qui les ignoreraient encore feraient mieux de se hâter de les lire.

    J'aime

  6. Il faut vraiment que je lise Chronique du pays des mères ! J’avais adoré le silence de la cité, qui fait maintenant partie de mes oeuvres de science-fiction préférées !

    Merci pour la mise en avant de mon article, j’adore trouver d’autres fans de science-fiction (de bon goût de surcroît) !

    J'aime

    1. Pas de quoi ! J’adore ton blog 🙂
      J’ai une pile à lire immeeeeeeeeeense mais je vais trouver de la place pour le Silence de la Cité avant la fin de l’année. là en ce moment je lis Les illusions de Sav-Loar de Manon Fargetton, de la fantasy féministe, car je veux faire un article sur des autrices récentes et actuelles de SFFF 🙂

      J'aime

      1. J’avais bien aimé l’héritage des Rois passeurs ! J’ai les illusions de Sav-Loar dans ma PAL 😉 Je le sortirai peut-être un challenge !

        Très bonne idée d’article, je voulais en faire un plus axée fantasy, mais avec une sélection de livres avec des personnages principaux féminins 😉

        Dans la SFFF récente j’aime bien Charlotte Bousquet, Nnedi Okorafor (je l’avais mise dans mon article je me souviens en l’écrivant hihihi), Estelle Faye, Samantha Bailly, Victoria Schwabb… Dans celles que j’ai dans ma PAL ou wishlist il y a Justine Niogret

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.