Retour sur mon 1er salon littéraire !

Comme vous le savez j’étais présente au Salon Littéraire Pages d’Automne de Chenu le samedi 4 novembre 2017. A l’initiative de l’association Arts et verres et organisé par Murielle Bernardin, le salon dont c’était la troisième édition comptait une vingtaine d’auteurs.

Cette année, le salon rendait hommage à Jean-Michel Lambert, juge et écrivain, disparu récemment. Je n’ai pas eu la chance de discuter avec son épouse, présente pour dédicacer l’ensemble des livres de son mari. Cependant j’ai pu échanger avec d’autres auteurs, comme Huguette Hérin, ma voisine de table, ancienne professeur de lettres et femme politique, qui a écrit des romans et des recueils de poésie. J’ai également beaucoup ri avec Anne-Marie Brichau-Magnabosco, mon autre voisine de table, auteure très sympathique et très prolifique, dont nous nous sommes fait dédicacer un roman. Ce furent de très belles rencontres.

Pour ma part, j’ai été vraiment ravie de ce premier salon. Je ne vous cacherai que j’avais une bonne dose d’appréhension car je n’avais jamais fait cet exercice. Je me retrouvais donc face à mon principal défaut qui est de devoir parler de mon livre à de parfait inconnus, certains pas spécialement attirés par la science-fiction. Heureusement j’ai pu compter sur mon père, mon meilleur commercial et rabatteur à ce jour, qui m’avait fait une telle communication que beaucoup de personnes approchant ma table avaient déjà entendu parler de moi et venaient avec bienveillance. Pour certains je sentais qu’ils craignaient le retour de baïonnette de la part de mon père s’ils ne venaient pas me saluer J mais au final cela nous permettait de briser la glace très rapidement. (Il faudra quand même que je pense à verser une commission en pot de rillettes à mon père pour le remercier).

L’exercice a été vraiment très enrichissant pour moi. Tout d’abord j’ai du accrocher les passants curieux et ce n’était pas si facile que ça. J’ai pu peaufiner mes phrases d’accroche : « vous lisez de la science-fiction ? », « et si vous pouviez tout savoir ? », « je peux vous parler de mon roman ? », « ça vous arrive de répondre juste à une question avant même d’avoir réfléchi, sans vous souvenir de où vous l’avez appris ? », « regardez j’ai de beaux marque-pages ! ». Devinez laquelle marchait le mieux… Puis commencer à parler du roman (mais pas trop) pour attiser la curiosité du lecteur, laisser le silence s’installer pour que la personne réfléchisse à son achat, l’écouter parler de ses lectures habituelles et de ce qu’elle apprécie dans un roman, en me demandant intérieurement si mon livre pourrait lui plaire.

J’ai aussi dû m’habituer à écrire de jolies dédicaces en un minimum de temps, en rebondissant sur un élément de ma conversation avec la personne en face de moi. Une sorte d’impro à l’écrit !

Le meilleur aspect du salon était de pouvoir discuter avec des personnes qui avaient déjà lu mon roman (et qui venaient me le faire dédicacer ou qui venaient en acheter d’autres). Je me souviens notamment d’un couple qui était intimidé à l’idée de rencontrer l’auteur d’un roman qu’ils avaient lu, alors que moi en face j’étais intimidée de rencontrer mes lecteurs. Au milieu de nos sourires gênés, je leur ai expliqué que je les enviais : je n’avais jamais lu mon livre. Je n’en avais jamais fait l’expérience comme un lecteur qui découvre personnages, histoire et intrigue. Certains autres lecteurs m’ont rapporté des phrases qui les ont touchées (merci notamment à Claire, une lectrice qui a attiré mon attention sur une phrase que j’en redécouverte, dans mon propre livre). J’ai aussi pu discuter du concept même de la Noosphère avec mes lecteurs. Ce qui est toujours intéressant car tout le monde en a une lecture différente (certains retiennent le côté google/wikipedia, d’autres parlent de la Foi au-delà du savoir, d’autres encore s’attachent plus aux enfants, à l’éducation et la curiosité qu’on leur transmet). C’est toujours passionnant de voir comment le livre continue de vivre à l’intérieur des personnes, indépendamment de moi.

Voilà, j’espère pouvoir faire d’autres salons de ce type et, évidemment, devenir de plus en plus à l’aise. J’espère vous retrouver sur ces salons. Si vous en connaissez un par chez vous, n’hésitez pas à le mettre en commentaire !

Une réflexion sur “Retour sur mon 1er salon littéraire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.